Capacités d’accueil : un tirage au sort à l’entrée à l’Université ?

La diversification des métiers du champ du sport et de l’activité physique associée à la qualité de la formation en STAPS a permis d’améliorer continuellement l’insertion professionnelle de nos diplômés. Cette réussite de la filière dans son ensemble a eu comme conséquence une augmentation linéaire depuis 2010 des vœux d’inscription en première année sur l’application PostBac (environ 20% par an).

Face à la grande difficulté d'absorber cet afflux important d’étudiants tout en maintenant une formation de qualité et surtout la sécurité des étudiants dans les pratiques sportives, un grand nombre de structures STAPS a opté pour la mise en place de capacités d’accueil. Elles étaient douze en 2012, vingt six en 2013 et trente deux en 2014. Cette procédure peut, dans certaines conditions, procéder à un tirage au sort pour constituer la liste des lycéens qui seront autorisés à s’inscrire en Licence STAPS. La presse locale et nationale s’est régulièrement faite l’écho de l’émoi provoqué par ce dispositif.

Vous souhaitez poser une question relative à la capacité d'accueil :

  • Par courriel : scolarite.scsport@univ-poitiers.fr
  • Par téléphone : 05 49 45 33 97

NOUVEAUTE 2016  pour les STAPS : une procédure de vœux groupés sur plusieurs établissements appartenant au même regroupement d’universités est mise en place. Ce regroupement concerne les universités de Poitiers, la Rochelle, Tours, Orléans et Limoges. Le candidat choisira dans un premier temps la formation STAPS et dans un second temps sera obligé de classer l'ensemble des universités qui dispensent cette formation. La Licence 1 STAPS sera alors considérée comme un vœu unique composé de plusieurs sous-vœux.
Pour plus de détail, télécharger le document ICI [PDF - 127 Ko]

Qu’en est il réellement ?

Ce tirage au sort relève simplement de l’application de la Loi. L’article L 612-3 du Code de l’Education prévoit en effet que le premier cycle universitaire est ouvert à tous les titulaires du baccalauréat, sans possibilité de sélection tant que les candidats relèvent de l’académie d’appartenance de l’Université.

Toutefois, si le nombre de candidatures excède largement le nombre de places disponibles, le Code de l’Education prévoit la possibilité d’un tirage au sort pour établir la liste des étudiants autorisés à s’inscrire, parmi les candidats éligibles. Le premier critère de classement est l’Académie d’appartenance, et le second le rang de la structure STAPS dans les vœux saisis par l’étudiant sur l’application PostBac.

Injuste par essence, ce dispositif représente néanmoins la moins mauvaise solution, si l’on veut respecter le principe d’égalité face à l’accès à l’université des bacheliers. Il convient de garder à l’esprit que ce ne sont pas les Universités, et encore moins les structures STAPS elles mêmes, qui opèrent ce tirage au sort, mais l’application PostBac.

Quelle est la position de la communauté STAPS, représentée par la C3D (Conférence Des Doyens et Directeurs des structures STAPS) ?

La C3D a adopté la position suivante lors du séminaire de Nanterre, en mars 2014 :
« Dans un contexte d’ouverture à tous de nos formations universitaires (article L 612-3 du Code de l'éducation)  les STAPS sont confrontés à une incapacité technique et pédagogique d’accueillir tous les étudiants par manque de moyens. Cette situation nous contraint à mettre en place des capacités d’accueil, afin de ne pas dégrader encore la qualité des formations. La C3D se prononce contre le principe incohérent et inéquitable du tirage au sort inhérent à ce système.
La C3D réaffirme sa volonté d’obtenir les moyens nécessaires au maintien d’une formation de qualité pour l’accueil de tous les bacheliers de l’académie ayant formulé la formation STAPS en vœu n°1. »

Pour en savoir plus :

L'article L 612-3 du Code de l'éducation
« Le premier cycle est ouvert à tous les titulaires du baccalauréat et à ceux qui ont obtenu l'équivalence ou la dispense de ce grade en justifiant d'une qualification ou d'une expérience jugées suffisantes conformément à l'article L. 613-5. Tout candidat est libre de s'inscrire dans l'établissement de son choix, sous réserve d'avoir, au préalable, sollicité une préinscription lui permettant de bénéficier du dispositif d'information et d'orientation dudit établissement, qui doit être établi en concertation avec les lycées. Il doit pouvoir, s'il le désire, être inscrit en fonction des formations existantes lors de cette inscription dans un établissement ayant son siège dans le ressort de l'académie où il a obtenu le baccalauréat ou son équivalent ou dans l'académie où est située sa résidence. Lorsque l'effectif des candidatures excède les capacités d'accueil d'un établissement, constatées par l'autorité administrative, les inscriptions sont prononcées, après avis du président de cet établissement, par le recteur chancelier, selon la réglementation établie par le ministre chargé de l'enseignement supérieur, en fonction du domicile, de la situation de famille du candidat et des préférences exprimées par celui- ci. Les dispositions relatives à la répartition entre les établissements et les formations excluent toute sélection. Toutefois, une sélection peut être opérée, selon des modalités fixées par le ministre chargé de l'enseignement supérieur, pour l'accès aux sections de techniciens supérieurs, instituts, écoles et préparations à celles-ci, grands établissements au sens du titre Ier du livre VII, et tous établissements où l'admission est subordonnée à un concours national ou à un concours de recrutement de la fonction publique. »

Information : les réorientés externes et  internes (les étudiants de l'Université de Poitiers) doivent impérativement passer par APB (Procédure Post Bac) pour intégrer la licence 1 STAPS.

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - TSA 71117 - 86073 POITIERS Cedex 9 - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50 - webmaster@univ-poitiers.fr